RENOVATION CONSTRUCTION

Comment lutter contre les effets négatifs de l’électricité « SALE » ?

Se préserver des champs électromagnétiques nécessite de mettre en place des solutions plus ou moins complexes. Le coût d’une installation électrique biocompatible est évidemment supérieur à celle d’une installation classique. Il dépend cependant de nombreux paramètres, dont les matériaux et équipements utilisés pour se préserver des CEM.

La construction du XXIe siècle tournée vers l’environnement & la santé

L’isolation, les économies d’énergie, mais également le choix des matériaux de construction sont autant de facteurs décisifs afin d’optimiser les ressources de la planète ou de supprimer les pollutions d’origine électromagnétique.
Afin de répondre aux inquiétudes liées aux pollutions électromagnétiques émises par les fils électriques, nous utilisons des produits anti-rayonnement électromagnétique.

Aujourd’hui, la protection de la santé de tous et celle des populations fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées) ou électro-sensibles est devenue une nécessité. Il faut donc anticiper la conception des bâtiments de demain.  

La construction de maison en bois nécessite une attention particulière au problème de CEM. Le bois diffuse les champs électriques : une installation électrique blindée est nécessaire. Les cloisons sèches à ossature bois ou métallique diffusent les CEM. Le choix se fait en fonction des matériaux de construction et des éléments de l’installation électrique. Mais aussi de la sensibilité des personnes vivant dans le logement.

Il faut préalablement veiller la bonne qualité de la prise de terre. Cette élément est essentiel dans une installation électrique. Elle assure la sécurité de personnes vis-à-vis du risque d’électrocution, mais aussi neutralise les champs électriques.

Demande de renseignements ici